Comprendre son cycle féminin et en prendre conscience.

Le cycle féminin est présent chez nous toutes généralement. Et pourtant, son fonctionnement est parfois inconnu pour certaines d’entre nous. Il est vu comme sale, comme un fardeau et pourtant c’est tout un système qui nous permet de donner la vie !

Comprendre son cycle

Le cycle féminin dure en moyenne 28 jours, mais ça peut varier de quatorze à une trentaine de jours selon les personnes. Ce cycle a pour but la libération d’un ovocyte et donc la venue d’un enfant si cet ovocyte est fécondé par un spermatozoïde.

A savoir : nous naissons avec nos ovules qui sont libérés au fur et à mesure de nos cycles.

Le cycle féminin compte quatre phases :

la phase pré-ovulatoire, la phase ovulatoire, la phase prémenstruelle et la phase menstruelle. Ces quatre phases peuvent être reliées à la nature et ses saisons (ou au cycle lunaire). Nous y reviendrons plus tard.

Durant ces quatre phases, notre corps rencontre beaucoup de changements tels que la température, le rythme cardiaque, la sensibilité et le volume des seins, les sécrétions vaginales, le poids, la composition et le volume de l’urine, la sensibilité émotionnelle, etc.

Phase pré-ovulatoire

Après les règles et jusqu’à ovulation, un follicule (se trouvant dans les ovaires) mûrit sous l’effet de l’hormone œstrogène. A ce moment, le but du corps est d’assurer les meilleures conditions de fécondation possible.

Phase ovulatoire

Vers le 14ème ou 16ème jour, le follicule éclate et libère un ovocyte. Après ovulation, le follicule devient un corps jaune et sécrète de la progestérone (prépare ici la paroi utérine à la fécondation) et de l’œstrogène.

Phase prémenstruelle

Après ovulation, s’il n’y a pas eu fécondation, le corps jaune se désintègre progressivement et le taux de progestérone et d’œstrogène diminue au cours de cette phase.

Phase menstruelle

Durant les premiers jours du cycle, la paroi utérine se désintègre en l’absence de fécondation et provoque donc le saignement des règles. L’utérus se vide afin de repartir à zéro au prochain cycle !

Zoom sur les hormones
Zoom sur l’œstrogène

Cette hormone déclenche la puberté, la possibilité de reproduction ainsi que le désir chez la femme. Elle est présente durant tout le cycle mais sa concentration varie en fonction des différentes phases : elle est beaucoup plus présente avant l’ovulation ce qui permet la sélection du follicule libéré. Cette hormone est également nécessaire à d’autres organes comme le cerveau, le foie, la peau, etc et est un antioxydant.

Zoom sur la progestérone

La progestérone est sécrétée notamment après l’ovulation. Cette hormone aura pour rôle de protéger la grossesse. S’il y a fécondation, le corps jaune sécrète de la progestérone durant 3 mois puis est remplacé par le placenta. Aussi, la progestérone a d’autre effets sur le corps humain comme le renforcement des os, la relaxation musculaire, un mental plus zen, une meilleure concentration et un sommeil plus réparateur.

A savoir : l’hypophyse (glande située à la base du cerveau) joue un rôle dans le cycle féminin. Elle va stimuler les ovaires afin de « gérer le stock » de follicules (sécrétion de FSH) et de déclencher la libération d’un ovocyte (sécrétion de LH).

On récapitule : les hormones LH et FSH sont sécrétées par l’hypophyse afin de stimuler l’œstrogène et la progestérone libérées, elles, par les follicules ovariens.

Point sur le syndrome prémenstruel

De nombreuses femmes subissent, à différents degrés, ce fameux syndrome prémenstruel . Il peut s’agir de maux de têtes, de ventre, de poitrine gonflée, d’émotions très négatives, de fringales, et j’en passe. Nous en reparlerons plus précisément dans un prochain article car il est important de les connaître et surtout de savoir que les douleurs excessives sont loin d’être normales !

Vous l’avez compris, notre corps est en perpétuel changement afin de s’adapter aux différentes phases de notre cycle et à la possible arrivée d’un bébé. Mais bien souvent, nous n’en avons pas conscience et nous voyons ce cycle comme un fardeau alors que le but de celui-ci est la vie !

Prendre conscience de son cycle

Vous pouvez conscientiser votre cycle de différentes manières, mais vous aurez dans tous les cas besoin de papier et d’un crayon pour débuter.

Prenez ces deux outils afin de prendre des notes sur votre cycle et pour faire des liens avec votre humeur, vos envies, vos ressentis, etc. Commencez par écrire les jours de votre cycle (du début de vos règles jusqu’au prochain) et chaque jour notez vos émotions, vos fringales, vos ressentis physiques (crampes, digestion, seins sensibles, …), votre activité de la journée et votre efficacité.

Si vous êtes à l’aise avec votre corps, vous pouvez observer et prendre en note la consistance de vos glaires cervicales (pertes blanches) qui évoluent durant le cycle. Elles sont normalement plus fluides et abondantes le jour d’ovulation afin de favoriser le passage des spermatozoïdes et donc la fécondation.

Un lien entre les cycles de la nature et cycle féminin est souvent fait. C’est, selon moi, une bonne façon d’imager et de conscientiser son cycle.

Hiver = phase menstruelle.

Tout comme la nature le fait en hiver, le corps doit se reposer durant nos règles. Cette période est le moment de ralentir et de prendre du temps pour soi. Il est bénéfique de faire un retour à l’essentiel et d’abandonner tout ce qui ne nous a pas été utile durant le cycle précédent. Il est temps de « laisser couler ». Selon les personnes, cette phase dure de 2 à 6 jours. Les énergies sont plutôt basses durant les règles à cause de la chute hormonale.

Le printemps = phase pré-ovulatoire.

Comme au printemps, cette phase suivant les règles est comme une renaissance, le moment de se tourner vers l’extérieur, de créer. C’est le moment de mettre en place de nouveaux projets (celui d’avoir un bébé ou autre). Cette phase dure de 5 jours à beaucoup plus chez certaines femmes (ovulation tardive), elle est donc très variable. Les énergies ont tendance à remonter. C’est également la période où nous sommes le plus sociables.

L’été = phase ovulatoire.

A cette période, nous sommes généralement plus maternelles, tournées vers l’autre. C’est une phase d’épanouissement, on « rayonne » comme le soleil en été et on accueille l’autre avec plus d’aisance et de plaisir. Comme les fruits arrivent en été, l’ovulation arrivent durant cette phase chez nous. Les cheveux sont plus brillants, la peau plus belle et les ongles plus forts.

L’automne = phase pré-menstruelle.

Cette phase dure de 12 à 16 jours. C’est un moment d’introspection (comme l’hiver). Si le projet d’avoir un enfant porte ses fruits, le corps se concentre afin d’accueillir au mieux de l’ovocyte fécondé. S’il n’y a pas eu fécondation, vous pouvez placer votre énergie ailleurs, comme dans l’un de vos projets afin de le concrétiser. Durant cette phase, nous allons à l’essentiel. C’est le moment de ralentir et de se préparer à accueillir l’hiver.

Vous pouvez à présent imager vos cycles à l’aide des saisons. Notre corps agît un peu comme la nature pour ce qui est du cycle féminin. Avez-vous déjà fait attention aux différentes phases dans votre cycle ?

En savoir plus sur le cycle féminin vous intéresse ? Il y a beaucoup à dire et à apprendre, n’hésitez pas à me dire si ce sujet vous plaît !

Avec amour et bienveillance

Publié par Nadia Soubaya

Je suis Nadia, étudiante en naturopathie et créatrice de ce blog. Je souhaite vous apporter les outils et informations nécessaires à l'amélioration de votre santé et de votre bien-être.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s